Présentation touristique de Poitiers et de la Vienne


Article rédigé par
Michel CHAHUAU
18 rue Saint-Maur
86170 CISSE
mjcischah@orange.fr

Le département de la Vienne

412 076 habitants pour une superficie de 704414 ha.
Préfecture Poitiers, sous-Préfecture : Châtellerault, Montmorillon.

Les 38 cantons se répartissent entre :
Poitiers 15 cantons, Châtellerault 12 cantons, Mont-morillon 11 cantons.

Poitiers est la préfecture de la région Poitou Charentes composée de 4 départements : Vienne, Deux-Sèvres, Charente et Charente-Maritime.

Avant cette création la Vienne appartenait à la Province du Poitou qui incluait le département de la Vendée, maintenant rattaché aux Pays de Loire.

La Vienne, rivière irrégulière, prend sa source au plateau de millevaches, 350 km, traverse Limoges, Châtellerault, Chinon, affluent de la Loire rive gauche.

Poitiers est traversée par le Clain, ce cours d’eau a taillé une profonde vallée dans la roche calcaire comme par exemple les falaises du Porteau.

Poitiers

La ville aux cent clochers

Héritage préservé et valorisé au fil des ans : Notre–Dame la Grande (XI e et XIIe siècles), l’église Saint-Hilaire-le-Grand (XIe siècle), le palais des Comtes et ducs d’Aquitaine, arts roman et gothiques , le baptistère Saint-Jean ( IV e et XI e siècles ), l’église Sainte- Radegonde ( XI e et XV e siècles ), La cathédrale Saint-Pierre ( XII e et XIII e siècles ), l’hôtel Fumé ( XV e et XVI e siècles ) ….etc ….

Personnages illustres : Sainte-Radegonde, Aliénor d’Aquitaine, Rabelais, Jeanne d’Arc ….)

Pays d’Art et d’Histoire

Capitale régionale marquée par plus de 2000 ans d’histoire.

Trois batailles connues à proximité : 507, défaite des Wisigoths devant Clovis, 732, Charles Martel brise l’invasion arabo/musulmane, 1356, capture du roi Jean le Bon par les Anglais.

Une des premières Université 1431, aujourd’hui 25000 étudiants, plus de 80 édifices classés monuments historiques.
Agglomération de 120 000 habitants, plus de 1000 chercheurs.

Ville aux espaces naturels

Parc de Blossac, 9 hectares, le jardin des plantes et son jardin botanique, le bois de Saint-Pierre 250 hectares, la Roseraie,les rives du Clain.

Les spécialités

Le farci poitevin, le broyé du Poitou, le macaron de Montmorillon, le tourteau fromager…

Visite guidée de Poitiers : Quelques monuments.

  • Palais de justice, salle des pas perdus…
  • Notre-Dame-La- Grande
  • La Cathédrale Saint-Pierre
  • Eglise Sainte-Radegonde

Appelé « Limonum » à l’époque gauloise, puis Pictavi , Poitiers doit son nom au peuple gaulois des pictaves et se développe dès son origine sur un plateau entaillé par les vallées du Clain et de La Boivre.

Siège d’un évêché dès le IV e siècle après J.C., elle devint un grand centre religieux puis Poitiers connu des heures brillantes avec le règne d’Aliénor d’Aquitaine.

Cédée à l’Angleterre en 1360, Poitiers fut reprise 12 ans plus tard par Duguesclin.

En 1432 , Charles VII va créer son Université et pendant tout le XVI e siècle la vie artistique et intellectuel sera très florissante.

Au XVIIe siècle, Poitiers fut le siège de l’Intendance du Poitou et perdit son rôle de capitale à la Révolution , quand la Province fut morcelée en trois départements.

La période de la Révolution a vu Poitiers suivre les impulsions de la Capitale, le Concordat de 1801 apporta un peu de sérénité entre le Religieux et le Politique.

De nos jours pour suivre un peu le fil de ces différents évènements, 3 circuits agrémentés d’explications ciblées, au départ de Notre-Dame la Grande vont permettre à chacun(e) de se replonger dans notre histoire :

30 stations pour chaque circuit, tracé sur le sol, bleu, jaune, rouge, panachage aux intersections.

Notre-Dame la Grande

Eglise de la fin du XIe siècle, début du XIIe siècle, elle est un des monuments les plus prestigieux de l’Art Roman, connu pour sa façade richement sculptée et flanquée de 2 massifs de colonnes avec des clochetons latéraux à écailles.

Le clocher est carré à sa base, surmonté d’une tour cylindrique et coiffé d’une flèche conique à écailles. Il n’y a pas de transept, mais un chœur entouré d’un déambulatoire de la fin du XIe siècle avec trois absidioles. Les chapelles du côté nord ont été percées au XVe et XVIe siècles.

Eglise Saint-Porchaire

Eglise du XIe siècle, dont il ne reste plus que le clocher-porche de roman ; nefs du XVIe siècle.

Eglise Sainte- Radegonde

Elle comprend une abside et un clocher-porche roman de la fin du XIe siècle, reliés par une nef gothique angevine. Le clocher-porche a été pourvu au XVe siècle d’un portail flamboyant. Crypte abritant le tombeau de Sainte-Radegonde. Parvis de justice.

Baptistère Saint Jean

Un des plus anciens témoignages de l’architecture chrétienne en France du IVe, VIIe et XIe siècles. Du IVe siècle, il subsiste la Cella centrale où l’on pratiquait le Baptême par immersion (fresques milieu XIIe et XIIIe siècles ).
Le Baptistère abrite un petit musée d’archéologie mérovingienne.

Eglise Montierneuf

Eglise Clunisienne, le sanctuaire remonte au XIe siècle, mais a été modifié aux époques gothique et classique. La façade a été refaite au XVIIe siècle.

L’abside donne une impression de grande élégance et de légèreté.

Hôtel Fumé

Hôtel particulier fin du XV ème siècle , début du XVIe siècle. Façade gothique avec lucarnes flamboyantes. Cour intérieure, intéressante notamment par sa galerie à colonnes torsadées.

Dolmen Pierre Levée

Ce dolmen datant d’environ 3000 ans avant J.C. , fut brisé au XVIIIe siècle.

Rabelais en fait mention dans ses récits.

Hypogée Martyrium

Lieu funéraire et oratoire de la fin du VIIe siècle dans laquelle se trouvent inhumés les restes de 72 martyrs chrétiens ( inscriptions et fresques ).

Eglise Saint-Hilaire le Grand

Ancienne collégiale romane, commencée au XI e siècle, elle s’élève sur l’emplacement d’une ancienne église. L’intérieur offre une magnifique perspective de piliers et d’agencement de voûtes. Une partie de la nef et des bas- côtés a été restaurée au cours du XIXe siècle.

C’est une des églises les plus intéressantes de Poitiers.

Palais des Ducs d’Aquitaine, Comte de Poitou

Palais de Justice


Palais des Ducs d’Aquitaine

Aliénor d’Aquitaine fit construire la magnifique Salle du Roi ou Salle des Pas Perdus, à la fin du XIIe siècle. A cette salle, dont les murs sont de style gothique angevin, fut rajoutée, au XIVe siècle par Jean de cheminée triplée de style gothique flamboyant. Il modifia aussi le donjon ou Tour Maubergeon (début du XIIe siècle). L’entrée principale de l’actuel Palais de Justice fut construite sous Louis XVIII en style néo-classique.

Cathédrale Saint-Pierre

Sa construction fut commencée vers la fin du XIIe siècle, à la demande d’Aliénor d’Aquitaine.

Elle est de style gothique angevin, à l’exception de la façade, qui avec rosace et trois portails à gable, suit l’influence du gothique de l’île de France.

La cathédrale surprend par l’ampleur de ses proportions : 3 nefs presque égales en hauteur et largeur, un immense chevet plat, et par l’absence de contreforts et d’arcs-boutants. A l’extérieur du chœur.

Les orgues du XVIIIe siècle sont l’œuvre de Clicquot.

Saint-Savin : L’église abbatiale XIe siècle

Ensembles de peintures murales réalisées vers l’an 1100, patrimoine mondiale de l’UNESCO.
Architecture du bâtiment monastique XVII e siècle, ordre des moines mauristes.
Parcours scénographique, découverte attractive du site et des peintures murales replacées dans leur contexte historique, artistique et religieux.

Les bâtiments conventuels

L’église abbatiale
Le porche
La tribune

Les peintures de la nef

La création, Caïn et Abel, Enoch, Noé, l’arche et l’ivresse, Abraham etc

Le Département de la Vienne ne se limite pas aux sites présentés sommairement :

Le Châtelleraudais, Le Civraisien, Le Loudunais, Le Montmorillonnais, Le Haut-Poitou, Les six vallées, Les vals de Gartempe et Creuse complètent un éventail très large de possibilités auquel s’ajoute le Futuroscope.

Chauvigny, ville d’Art et d’Histoire

23 km à l’est de Poitiers, en ville haute, cinq châteaux groupés sur un même site.

Chauvigny – Panorama cité Médiévale

Le château Baronnial (ou des Evêques), édifice des XI e et XVI e siècles ; le château Neuf construit vers 1400 par l’évêque Ithier de Martreuil.

Le château d’Harcourt XIIe et XVe siècles tient son nom de l’illustre famille.

Le château de Montléon XIIIe siècle, vestiges.

Le château de Gouzon XIe et XIIIe siècle, consolidé et restauré, il abrite un espace d’archéologie industrielle.

La Tour de Flin, XIIe siècle.

La Collégiale Saint-Pierre XIIe siècle

Entièrement restaurée, c’est un passage obligé. Les chapiteaux des six colonnes de l’hémicycle et des colonnes engagées représentent divers épisodes de la vie de la vierge( Annonciation) et de Jésus (Annonce aux bergers, Adoration des Mages, Présentation au Temple, Tentation au désert), le triomphe et la ruine de Babylone , le Pèsement des âmes, ainsi qu’une profusion d’animaux et de monstres.

Partager cela :