Forêt de Moulière, Montamisé, Bonneuil-Matours (86)


Géologie-Pédologie

Elle repose sur des sols bruns lessivés à podzoliques avec un humus de type moder dont le pH est de 4,5 à 6,5 en moyenne
Elle est située sur un plateau compris entre les vallées de la Vienne à l’est et celle du Clain à l’ouest. Son altitude moyenne est de 125 m.
Bien que les dénivellations soient faibles, le relief est par endroits assez tourmenté en raison de la présence de nombreux gouffres (appelés soubis) et de vallées sèches.
Il n’existe ni cours d’eau ni plan d’eau ni source en forêt. Seules quelques mares conservent l’eau en été.
Les sols argileux calcaires, sains et séchants bordent les thalwegs.
La bordure sud de la forêt est constitué de sols sableux à limoneux sur argile sableuse ou argile, souvent à galets de quartz, acides, profonds, humides, en réserve en eau faible à moyenne. Les podzols souvent cités ne représentent que 60 hectares.
Le centre de la forêt est formé de sols limoneux profonds, acides, humides et à bonne réserve en eau. Il est ponctué de zones très argileuses sur argile à meulière, à nombreux cailloux de meulière, acides, très humides mais à réserve en eau moyenne.

Végétation et Flore

La plus grande partie de la forêt est constituée d’une chênaie sessiliflore du Quercion robori-petreae et dans les parties plus humides par la chênaie pédonculée à molinie. (Molinio caeruleae-Quercetum roboris)
On peut distinguer dans de rares secteurs, où le hêtre planté est de belle venue, la présence d’une flore herbacée typique de la hêtraie et qui témoigne ici de sa spontanéité initiale.
C’est le domaine de la Hêtraie atlantique et subatlantique à mélique et aspérule.
A noter également d’importants faciès à houx ainsi qu’en périphérie de beaux secteurs de landes à bruyère à balais. (Réserve naturelle du Pinail)
Cette forêt est malheureusement souvent enrésinée et parfois plantée en chêne d’Amérique.

Cortège fongique

Lepiota ignivolvata,
Psathyrella chondroderma,
Amanita asteropus,
Amanita ceciliae,
Amanita mairei,
Amanita verna,
Amanita virosa var. levipes,
Cortinarius anthracinus,
Cortinarius crassus,
Cortinarius fagetorum,
Cortinarius odoratus,
Cortinarius pygmaeus.
Cortinarius subarquatus,
Crepidotus epibryus,
Galerina uncialis,
Inocybe abjecta,
Inocybe bresadolae,
Inocybe corydalina,
Inocybe pseudoasterospora,
Phaeomarasmius erinaceus,
Stropharia aurantiaca,
Arrhenia retiruga,
Cuphophyllus ochraceopallidus,
Hygrocybe laeta,
Hygrocybe miniata,
Hygrophorus discoxanthus,
Hygrophorus russula,
Lentinellus ursinus,
Leucopaxillus albissimus var. piceinus,
Leucopaxillus gentianeus,
Tricholoma vaccinum,
Russula cremeoavellanea,
Russula zvarae,
Boletus torosus,
Thelephora anthocephala,
Geastrum triplex,
Mitrula paludosa,
Peziza badioconfusa,
Aleuria bicucullata,
etc.

Partager cela :