Bois de Saint-Pierre à Smarves (86)


Géologie-Pédologie

Il repose essentiellement sur des sols bruns lessivés.
La vallée du Miosson est occupée par des alluvions argileuses, saturées à nappe alluviale profonde.
Les versants portent des limons argileux, acides, à cailloux à silex, sains et séchants.
Sur les plateaux apparaissent des limons profonds sur argile à silex, acides, caillouteux, très humides et à réserve en eau moyenne.

Végétation et Flore

Il est recouvert dans sa plus grande partie par une chênaie sessiliflore (Peucedano-Quercetum) et dans les zones plus basses par la chênaie pédonculée à molinie (Molinio-Quercetum).
Dans certaine zones on trouve également de belles formations de la chênaie-charmaie atlantique à Jacinthe (Endymio-Quercetum) et dans des secteurs plus réduits quelques éléments de la chênaie pubescente. (Quercetum pubescenti)
A noter quelques plantations de Douglas, très pauvres sur le plan de la flore mais qui permettent d’observer des espèces fongiques particulières.

Cortège fongique

Agaricus mediofuscus,

Lepiota subgracilis,

Melanophyllum haematospermum,

Cortinarius atrovirens,

Cortinarius bolaris,
Cortinarius callisteus,
Cortinarius dionysae,
Cortinarius melanotus,
Cortinarius nanceiensis,
Cortinarius olearioides,
Cortinarius rubicundulus,
Flammulaster denticulatus,
Inocybe haemacta,
Inocybe nitidiuscula,
Inocybe splendens,
Inocybe tenebrosa,
Psilocybe crobulus,
Entoloma araneosum,
Entoloma nitens,
Pluteus seticeps,
Volvariella taylorii,
Hygrocybe reidii,
Marasmiellus tricolor,
Melanoleuca nivea,
Mycena polyadelpha,
Phyllotopsis nidulans,
Porpoloma spinulosum,
Tricholoma portentosum,
Boletus dupainii,
Boletus pseudoregius,
Boletus rhodoxanthus,
Boletus torosus,
Chalciporus piperatus,
Pisolithus arrhizus,
Tulostoma mammosum

Partager cela :